Québec est-il un État néolibéral?

Est-ce que la pensée néolibérale domine dans les décisions de l’État québécois au point où on puisse le qualifier d’état néolibéral?

#Néolibéralisme #État #Québec

On peut s’en tenir à la pensée traditionnelle à propos de la pensée néolibérale appliquée à la conduite des affaires publiques. Elle est résumé dans cette phrase tirée de l’article Néolibéralisme, publié sur le site Perspective Monde de l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke: «Au final, le néolibéralisme ne propose pas d'éliminer l'État mais d'en réduire la taille.»

Philippe Hurteau de l’Institut de recherche et d’informations socio-éconimiques se demandait pour sa part en 2013 si le néolibéralisme ne serait pas tant une stratégie de réduction, qu’une stratégie de transformation de l’État.

Nous sommes habitué·e·s à comprendre le néolibéralisme comme une entreprise de démantèlement de l’État et comme une série d’attaques envers les acquis sociaux qui profitent à la majorité de la population. (…) Sous un discours anti-État souvent virulent, se cacherait en fait une volonté d’utiliser le pouvoir public pour bouleverser notre rapport au monde afin que chaque individu se le représente uniquement dans les termes de la concurrence.

Il est est passé de l’eau sous le pont depuis 2013, me direz-vous, mais cette vision du néolibéralisme comme visant à transformer notre relation à l’État en tant que pourvoyeur de services publics semble avoit fait son bout de chemin.

Un enseignant est-il obligé de penser comme un entrepreneur ou un directeur d’école comme le président d’une compagnie ? (…) Quelle identité est plus importante pour nous : celle de consommateurs à qui il faut satisfaire ou de citoyens ayant des droits s’accompagnant de responsabilités civiques ?

Clint Bruce, Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et transnationales. Leçon sur le néolibéralisme : la logique du marché doit-elle tout déterminer ? (deuxième partie)

Dans son article paru en 2023, Clint Bruce cite une phrase qu’il dit prophétique de Margaret Thatcher : « L’économie est la méthode; l’objectif est de changer le cœur et l’âme. » Pour lui, ce changement du coeur et de l’âme a effectivement réussi, de façon pernicieuse, à coloniser nos esprits.

Il faut dire que le Nouveau Brunswick marche résolument vers le néolibéralisme.

Petit détour par Ottawa. Selon Nathalie Des Rosiers, ancienne doyenne de la Faculté de droit, depuis nommée juge de la Cour supérieure de justice de l’Ontario, il semble que la pensée néolibérale ait réussi à déstabiliser le système normatif de la fonction publique canadienne. Elle écrivait ceci en 2006:

Ma thèse est que le fragile équilibre qui existait peut-être pour garantir l'intégrité de l'appareil juridique de la fonction publique canadienne est en mutation en raison des forces vives de la philosophie néolibérale. L'État néolibéral, son environnement juridique et les cultures de transparence et d'imputabilité : une étude de Péeosystème canadien.

Pour elle, c’est l'avenir même de la gestion des affaires publiques à Ottawa qui est en jeu. L’alliance actuelle avec les néodémocrates à sans doute quelque peu temporisé les choses, mais les conservateurs qui piaffent d’impatience à l’entrée du pouvoir pourraient bien remettre à l’ordre du jour cette mutation.

Est-ce que le système normatif de la fonction publique québécoise a été autant transformé par la pensée néolibérale?

J’avoue moins connaitre l’appareil d’état fédéral sur lequel s’était penché Nathalie Des Rosiers, mais en ce qui concerne l’État du Québec, ayant oeuvré plus de 11 ans dans un syndicat représentant les professionnel·le·s, je ferais l’hypothèse d’une plus grande résistance au néolibéralisme.

D’ailleurs Stéphane Savard, professeur au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal, affirme que le Québec constitue toujours une société distincte par rapport au reste du Canada et que la Révolution tranquille, malgré le fait qu’elle ait bientôt 60 ans, nous touche encore autant aujourd’hui (Une période de transition ? État et société civile au Québec de 1980 à nos jours. Mis en ligne le 14 avril 2023).

Bref, en leur coeur et en leur âme, il semble bien qu’autant celles et ceux qui oeuvrent dans la fonction publique et parapublique qu’une majorité de la population québécoise, résistent à la pensée néolibérale.

Parce qu’état néolibéral ou pas, l’État c’est nous.

Source de l’image: Assemblée nationale du Québec

En complément: Qu'est-ce que le néolibéralisme et pourquoi est-ce terminé ?


Si vous êtes membre de Remarks.as, allez sur Discuss... Mes autres présences Web: Mastodon Catodon


admin