Pourquoi faire, les médias sociaux?

Curieuse, j’ai voulu savoir si les autres Québécoises et Québécois sont dans les médias sociaux pour des raisons identiques aux miennes, raisons que je vous donnerai à la fin de ce billet.

#MédiasSociaux #Internet #Quebec #FediQC

D’abord, il faut savoir que nous sommes 8 adultes sur 10 à fréquenter un ou plusieurs réseaux sociaux. Cette donnée date de 2022, mais il semble que cette proportion est assez stable d’une année à l’autre. Dans l’ordre, la proportion grimpe à 9 sur 10 chez les 18-34 ans et à 8 sur 10 chez les femmes.

Cette dernière donnée m’a étonnée, j’avais l’impression du contraire.

Notez que je ne considère pas les moins de 18 ans dans ce billet. J’ai tout de même été étonnée d’apprendre que «86 % des enfants de 9 à 11 ans disposent d'un compte sur au moins une plateforme qui exige que les utilisatrices et utilisateurs aient plus de 13 ans.» J’imagine donc que la proportion de 13-18 ans doit être encore plus élevée.

Hélas, certains adultes utilisent les médias sociaux pour piéger les moins de 18 ans. Hélas aussi, d’autres adultes les utilisent pour berner des adultes ou pour assouvir leur besoin de faire du mal.

Mais la vaste majorité d’entre nous? Pourquoi fréquentons-nous réguièrement un ou plus d’un médial social?

Écartons un usage problématique décrit par la psychologue Marie-Anne Sergerie en décembre dernier dans un texte intitulé Usage des médias sociaux : état de la situation, cyberdépendance, usage responsable et pistes de solution:

L’usage problématique des médias sociaux est aussi associé au phénomène FOMO (fear of missing out), c’est-à-dire la peur de manquer quelque chose et la « nomophobie » (no mobile phobia), soit la peur d’être déconnecté, de ne pas avoir accès à son téléphone intelligent ou de ne pas pouvoir l’utiliser.

Son article, vous l’aurez compris, traite de l’utilisation excessive et anxieuse des médias sociaux, allant jusqu’à ressentir un état de manque quand il n’est pas possible de s’y connecter. Consultez si vous en êtes rendus là.

Mais pour la plupart d’entre nous, si je me fie à la dernière enquête NetTendances (PDF) menée par l’Académie de la transformation numérique, dont les résultats ont été publiés en 2022, c’est surtout pour rester en contact avec des amis et des proches (60 %), discuter et envoyer des messages (58 %), regarder des vidéos et écouter de la musique (54 %) et lire sur les nouvelles et les actualités (52 %) qu’on s’y rend.

Pour ma part, j’aimais bien le contact avec mes amis et mes proches quand j’étais dans les réseaux sociaux commerciaux, mais le Fédivers où je suis désormais ne les attire pas. Au fond c’est peut-être une bonne chose puisqu’il n’y a rien comme le contact en personne.

Désormais, je m’en sers pour échanger sur des sujets qui me tiennent à coeur, quoique je ne déteste pas les échanges dont le but est de tout simplement s’amuser. J’avoue aimer aussi, par ailleurs, le fait de tomber sur des informations ou des contenus (articles, documentaires…) que je n’aurais pas vu passer autrement.

Et. vous? Ils vous servent à quoi les médias sociaux?


Si vous êtes membre de Remarks.as, allez sur Discuss... Mes autres présences Web: Mastodon Catodon


admin