Oiseaux, papillons monarques, immigration

L’immigration* est un phénomène qui ne concerne pas que les oiseaux et les papillons monarques. Je me disais cela en lisant un article de Céline Bayou (Regard sur l’Est). Celle-ci y raconte qu’à Saint-Petersbourg, la police a raflé plus de 3000 migrant·e·s, hommes, femmes et enfants, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

#Immigration #Immigrants #Immigrantes #Migration

Les hommes ont par la suite eu la visite de l’armée qui leur a proposé la citoyenneté russe s’ils s’engageaient comme soldat. On devine que c’est pour aller servir de chair à canon en Ukraine. Ceux qui hésitaient avaient comme réponse qu’ils allaient être expulsés avec leur famille.

La menace d’expulsion, voire carrément l’expulsion du pays de destination, est un phénomène qui lui, ne concerne pas les oiseaux et les papillons monarques. Ceux-ci peuvent ainsi aller et venir d’un pays à l’autre sans que personne ne les intercepte. Au contraire, on s’inquiète des dangers rencontrés lors de la migration des papillons monarques et de diverses espèces d’oiseaux migrateurs.

Au lieu de soutenir les humains qui migrent, de s’inquiéter des dangers rencontrés sur le chemin de leur migration, de les aider à s’intégrer dans des sociétés qui se voudraient accueillantes, on leur ferme la porte au nez ou on les expulse. Sauf si cela fait notre affaire de les accueillir.

Sauf s’ils sont prêts à mourir pour une patrie qui dans le cas contraire, va les expulser manu militari parce qu’ils refusent d’aller à la conquête de territoires qui ne lui appartient pas.

* Sur l’immigration humaine, on peut lire le Rapport État de la migration dans le monde (dernière année disponible en ce début de l’année 2024: 2022).


Si vous êtes membre de Remarks.as, allez sur Discuss... Mes autres présences Web: Mastodon Catodon


admin