Les lisez-vous?

Il y a cinq ans de cela, j’étais déçue de voir que systématiquement la critique littéraire favorisait nettement les écrivains au détriment des écrivaines. Puis j’ai carrément cessé de lire les critiques.

#litterature #écrivaine #autrice #auteure #préjugés #patriarcat

Mais ce n’est pas tellement à propos des critiques littéraires que je demande si vous les lisez. Non, plutôt des écrivaines. Je demande, parce que dans le Fédivers il y a le mot-clé #VendrediLecture qui permet d’attirer l’attention sur nos lectures du moment et qu’il me semble y avoir un tournant vers davantage de suggestions de lectures d’écrivaines.

Reste à savoir ce que les femmes qui écrivent préfèrent comme appellation de leur profession, autrice, auteure ou écrivaine ?

On me demandera quelle importance cela a-t-il de féminiser cette noble profession ?

Comme pour toutes les professions jusqu’ici dominées par les hommes, c’est très important de faire savoir que des femmes non seulement n’ont plus besoin d’écrire sous un nom de plume masculin, telle Amantine-Aurore-Lucile Dupin, mais aussi qu’elles sont fières de se reconnaitre dans le titre féminin sous lequel elles exercent leur art.

Vous connaissez sans doute le débat ridicule autour du mot autrice, un mot qui existait déjà il y a quelques siècles, mais que ces messieurs gardiens de la langue française avaient fait disparaitre et s’acharnent à dénigrer.

Comme l’a dit la chercheuse Aurore Evain,

“il y a toujours beaucoup de polémique dès qu’on aborde ce sujet, ce qui veut bien dire que ce n’est pas un sujet anodin. Si on a mis autant d’énergie et passé autant de temps à essayer de l’effacer, c’est bien qu’il y a un enjeu derrière.”

Certains hommes répliqueront que c’était la belle époque où le patriarcat n’était pas remis en question. On croyait alors que l’homme est naturellement supérieur à la femme. Imaginez le courage qu’il fallait pour oser écrire, peindre, sculpter, composer… en somme, être artiste.

Je suis certaine qu’encore aujourd’hui persiste un vieux fond de préjugés envers les femmes osant être artistes. Pourtant, le mot artiste s’écrit et se dit sans problème, autant dans sa forme féminine que masculine, voire neutre pour les personnes ne se reconnaissant ni dans un genre, ni dans l’autre.

Une chose est certaine, il y a plusieurs écrivaines qui atteignent une grande maitrise de leur art.

J’ai d’ailleurs pour vous une liste que j’ai intitulée littérature au féminin.

Bonne lecture !


Si vous êtes membre de Remarks.as, allez sur Discuss... Mes autres présences Web: Mastodon Catodon


admin