L'énergie au Québec: s'ouvrir les yeux

Depuis dix ans maintenant, année après année, le rapport État de l’énergie au Québec fait le même constat: la consommation énergétique par habitant au Québec reste l’une des plus élevées au monde. Ce rapport est essentiellement un bilan. Après l’avoir lu, on fait quoi?

#Énergie #Consommation #TransitionÉnergétique #Environnement #Québec

Une des premières actions à prendre nous saute au visage dès l’introduction du rapport:

Réaliser ce bilan annuel demande un travail considérable. Plusieurs jeux de données de Statistique Canada, Ressources naturelles Canada et du gouvernement du Québec peinent à être mis à jour et disparaissent parfois complètement. Plus difficile encore est d’accéder à des données régionales et municipales (…) il y a donc urgence à revoir l’approche en matière de données sur l’énergie au Québec et au Canada

Ce manque de données à jour est révélatrice de la pensée magique qui nous habite toutes et tous, administrations publiques comprises. Nous flottons sur l’énergie comme les passagers du Titanic sur la mer atlantique.

Imaginez que vous souhaitiez vous rendre quelque part mais que vous ne disposiez pas d’une carte fiable ? Dans le cas de la transition énergétique vers la carboneutralité, ça exige des informations objectives, détaillées et transparentes pour pouvoir agir avec efficacité.

Le hic, c’est que «plusieurs données nécessaires à la réalisation d’analyses qui appuient la prise de décision sont difficilement accessibles.»

De nos jours, le Titanic aurait pu compter sur des données plus fiables que lors de la tragédie qui a coûté la vie à quelque 1 500 personnes. Mais en ce qui concerne l’avenir énergétique du Québec, un certain flou artistique persiste.

Prenons les filières émergeantes, tels les biocarburants, l’hydrogène, la géothermie et les panneaux solaires. Saviez-vous que ni le fédéral, ni le provincial ne recensent l’ensemble des projets en lien avec ces filières?

Autre obstacle majeur: la confidentialité

Parfois, les lois protégeant les données confidentielles limitent considérablement les travaux et les analyses à réaliser. Par exemple, la production totale d’énergie au Québec est confidentielle depuis 2020 « en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique » dans un tableau (25-10-0029-01) sur la disponibilité et l’écoulement d’énergie publié par Statistique Canada.

Ce manque de données fiables dénoncé par les auteurs et autrices du rapport ne me semble pas faire l’objet d’un traitement médiatique. C’est pourtant drôlement d’intérêt public.

Par contre, Radio-Canada nous informe que le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec, Pierre Fitzgibbon, veut que la part du solaire augmente dans la consommation énergétique des ménages. Allez lire l’article et notez les approximations du ministre.

Le député de Québec solidaire Haroun Bouazzi appelle, dans le même article, à «créer une corvée d'isolation et améliorer la capacité de chauffage des moins nantis». Je suis tout à fait d’accord que ça s’impose, mais il faut plus que cela.

Depuis des années, le rapport sur l’état de l’énergie au Québec tape sur un clou qui n’a pas l’air de vouloir s’enfoncer dans la tête de qui que ce soit en mesure de prendre des décisions: il faudrait miser davantage sur les gains énergétiques.

Au Québec, il a été estimé que près de 60 % de l’énergie consommée par le secteur industriel est perdue et ne génère pas de valeur ajoutée.

Dans tous les secteurs, industries, commerces, résidences, transports et autres, ça prend un plan d’action dans le but d’améliorer la performance énergétique.

Déjà, faire autant avec moins d’énergie aiderait à diminuer la pression, mais ce ne serait qu’un début pour faire face à la réalité de L'insoutenable consommation.

Parce qu’au bout du compte, la consommation de l’énergie n’est qu’une des facettes de la profonde crise environnementale que nous traversons.

Sur laquelle il est grand temps de s’ouvrir les yeux.

Vue aérienne du barrage Daniel-Johnson et du réservoir sur la rivière Manicouagan. Source: https://www.hydroquebec.com/visites-installations/visites-grand-public/daniel-johnson-manic-5-cote-nord.html


Si vous êtes membre de Remarks.as, allez sur Discuss... Mes autres présences Web: Mastodon Catodon


admin