Le non-mot de l'année 2023

Vous savez sans doute quel mot a été choisi comme «mot de l'année 2023. Je devrais plutôt écrire «quels mots», parce que le choix dépend de la source que vous avez consultée.

#MotDeLannée #Langues #Dictionnaire

Si c'est le Merriam-Webster, alors le mot de l'année serait authentic, un choix basé sur le nombre de fois que les internautes ont consulté ce mot sur le site du célèbre dictionnaire. Pour le dictionnaire Collins, c'est plutot AI (artificial intelligence).

Pour le dictionnaire Oxford, c'est rizz. Vous aurez compris qu'il s'agit d'argot. Rizz est employé, beaucoup dans les médias sociaux semble-t-il, dans le sens de charme, compétence en matière de séduction.

Le dictionnaire Cambridge nous a pour sa part révélé en novembre dernier que le mot le plus recherché en 2023 fut Hallucinate. Comme dans «ChatGPT hallucine».

Selon le dictionnaire Le Robert, je vous le donne en mille, le mot de l'année fut wokisme. Dans l'article du site 20 minutes d'où je tiens l'information, on peut lire la remarque suivante: «encore une belle année pour les réactionnaires qui se sont découvert une passion pour ce mot». En effet!

Selon une compilation de données réalisée par Crossword Solver, woke fut même le mot le plus recherché en 2023 par les Canadiens, les Belges, les Danois et les Néerlandais.

La Haute École zurichoise des sciences appliquées, située en Suisse, propose pour sa part un mot découlant non pas de la consultation d'un dictionnaire, mais plutôt d'une analyse des articles de presse. C'est le mot décombres qui remporte la palme en 2023.

Décombres qui ont laissé des millions de personnes sinistrées en Syrie ou en Turquie et décombres des guerres. Décombres aussi lors de la chute du Credit Suisse et à la fragilité du système financier de ce pays.

Un dernier mot de l'année, celui-là selon le site Orient XXI qui s'intéresse à l'actualité du Proche Orient et dont je recommande fortement la fréquentation, un mot choisi à l’occasion de la journée internationale de la langue arabe célébrée par les Nations unies le 18 décembre, Nakba.

Ais-je besoin de vous en expliquer le sens?

Et le reste du monde?

Selon l'UNESCO, la planète compterait plus de 7 000 langues encore parlées. Ça ne veut pas dire qu’il y aurait 7 000 mots de l’année différents, mais il y en aurait en tout cas sûrement bien davantage.

Vous devez bien vous demander quel est ce fameux non-mot de 2023.

Dans tout ce que je vous ai signalé, il s'agit de compilations de mots les plus recherchés ou les plus utilisés.

Mais si c'était un mot qui résumait à lui seul l'année 2023, il se distinguerait non pas par sa popularité, mais par sa pertinence.

Sur ce, je vous laisse y réfléchir.


Si vous êtes membre de Remarks.as, allez sur Discuss... Mes autres présences Web: Mastodon Catodon


admin